Fonds PAU - PAUX Gilbert

Archives personnelles de G. Paux Perly-Certoux. Reconstruction de la Chapelle Genève. Centre paroissial et immeuble H.LM. à Chatelaine Certoux. Groupe d'immeubles locatifs Genthod. Route de Lausanne 346, villa de M. Fernand Dominicé Veyrier. Agrandissement de la villa de M. Portier "Florine 2". Villa de M. Schwarz Genève. Rue des Noirettes - rue des Epinettes - rue des Ronzades. Concours pour un nouvel habitat... Genève. Reconstruction du BS à la gare Cornavin Chaux-de-Fonds. Concours d'idées pour la construction de la place Sans-Nom Concours pour le Centre islamique
Original Document numérique not accessible

Zone d'identification

Cote

CH CH-000419-1 PAU

Titre

PAUX Gilbert

Date(s)

  • 1948 - 1987 (Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

1 classeur, 2 cartons d'archives et un rouleau

Zone du contexte

Nom du producteur

(1927-2012)

Notice biographique

D’origine française, Gilbert Paux est né en 1927, à Carouge (GE). Il est élève d’Alphonse Laverrière (architecte lausannois 1871-1953) à Lausanne de 1945 à 1948. En 1948, il participe avec G. Augsburger à la transformation du château d’Ouchy (VD). À Paris, avec Denis Honegger, il travaille à l’hôpital pour la ville de Sainte-Marie-aux-Mines, réalisé en 1952. Il fréquente l’Institut d’urbanisme à Paris, entre 1949 et 1951. À Dunkerque, avec l’architecte Jean-Marie Morel (16/01/1892-14/05/1974), il participe au projet de reconstruction de 270 logements. Il travaille avec Calsat pour l’hôpital de Brazzaville entre 1951 et 1952. À Helsinki, avec Johannes Lappi-Seppala et Igor Marta, lauréats de concours, il réalise des villas.

De retour à Genève, en 1955, il est membre du bureau de reconstruction de l’hôpital cantonal ; il participe au planning et au projet et prend la direction de l’exécution des travaux pour le service opératoire de la clinique de chirurgie et de la centrale de stérilisation. En 1961, il est inscrit au registre suisse des architectes. Il fonde son agence en 1961. Il enseigne à l’École d’architecture de Grenoble de 1976 à 1995 (date de la dernière thèse soutenue en tant que directeur de thèse).

Dès cette date à 1967, il présente une étude et réalise un groupe d’habitation dans un site protégé à Certoux (GE). Pour Chancy, il présente encore un projet pour des habitations. Il dépose le projet définitif pour la 3e étape de l’hôpital cantonal à Genève qui comprend le centre médico-chirurgical des urgences, le centre d’enseignement et le bâtiment des traitements. Durant la même période, il participe à des concours. Il obtient le premier prix pour réaliser l’église catholique de Perly (GE). Il obtient le second prix pour l’église de la Servette [1]. Il décroche le troisième prix pour l’hôpital de Lugano (TI). Il concourt pour les constructions suivantes : la gare de Berne, l’université de Fribourg (4e prix), un centre sportif à Genève, le centre de rééducation à Genève, l’aménagement de la Tour-de-l’Île, la station de ski de Saint-Imier (BE). Il est lauréat avec Jacques Vicari, Werner-Charles Francesco du concours organisé pour la réalisation d’UNI II (aujourd’hui UNI Dufour) en 1965 [2]. Les trois architectes sont distingués au Prix Interassar (1982) pour leur réalisation d'un bloc de 5 immeubles locatifs et centre paroissial de Sainte-Marie-du-Peuple, rue Henri-Golay (conception et réalisation 1972-1977, GE).

Il concourt encore pour le nouveau Palais des expositions à Genève et pour un bâtiment administratif à Lucerne.

Il réalise aussi des villas à Presinge, Bernex, Cologny, Onex et Vernier (GE). À Genève, Il est aussi actif dans la transformation et la restauration de logements. Il réalise aussi le centre paroissial de Châtelaine (GE). Il participe au concours pour le centre islamique à Madrid, en 1979 [3] et pour des bâtiments du CICR, à Genève. Il décède à Genève en 2012.

[1] Bulletin technique de la Suisse romande, vol. 91 (1965), cahier 7, p. 88 (avec plans)
[2]
- NIKE-Bulletin, 11 (1996), cahier 3, p. 24
- André Ducret, "De la controverse à la redécouverte : le concours Uni Dufour" in Genava : revue d’histoire de l’art et d’archéologie, 1977, vol. 45, pp. 151‑160.
[3] Werk, Bauen + Wohnen, no 11 (1985), p. 101

Histoire archivistique

Don de M. Marc-Olivier Paux, fils de l'architecte, en octobre 2022.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Ce fonds contient les archives personnelles de l'architecte et ses diverses réalisations, à Genève et en Suisse.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Fermé.

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Restrictions conformément au droit d'auteur et aux droits attachés à la personnalité.

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes de langue et graphie

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Document numérique (Matrice) zone des droits

Document numérique (Référence) zone des droits

Document numérique (Vignette) zone des droits

Zone des entrées

Sujets associés

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés